A propos

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis toujours, je trouve mon énergie dans la couleur.

Les feutres, les tubes de peinture, les pastels, ou tout simplement les crayons de couleurs ont toujours été mon régal.

La salle jaune de l'exposition de Kandinsky (musée de Nantes), les fleurs monumentales de Charles Belle, les tableaux de Bonnard, Miro, Vuillard, Gauguin, Van Gogh, le groupe Cobra, Les Nabis et j'en passe, exercent sur moi une très forte attraction physique.

Un coup de coeur particulier pour Marc Rothko, contemplé au musée Guggenheim de Bilbao.

 

 

 

 

 

 

J'ai donc dès que je l'ai pu, c'est-à-dire dès que j'ai gagné ma vie, pratiqué la peinture le soir après mon travail dans des associations locales, mais de façon épisodique. En 2010, j'ai franchi un cap: j'ai décidé de me consacrer pleinement à ma passion.J'ai ainsi fréquenté les cours adultes de l'Ecole des Beaux Arts de Lorient, et auprès de peintres  comme Christian Halna du Fretay, Jean-Yves Boislève, Frédéric Le Blay, Aleksandra Ruskiewich, Eunji Peignard.J'ai aussi découvert le monde très riche de la gravure auprès d'Hervé Aussant et de Laura La Cagnina.... Et aimé le noir ( si décrié dans mon enfance, car "n'étant pas une couleur") . Ce qui n'est pas forcément une contradiction avec mon goût pour la couleur, car le noir ne contient-il pas toutes les couleurs? Cependant, la couleur m'a vite rattrapée!


J'ai créé en 2013 avec 9 autres graveurs le collectif  d'Art'imag'in, qui organise entre autres la Fête Nationale de l'Estampe à Ploemeur (plus de 40 graveurs). J'ai assuré le rôle de secrétaire et quitté l'association en 2018.

J'expose mes oeuvres dans des salons depuis 2011 et j'ai fait quatre expositions personnelles, à Barfleur, à Riantec, à Larmor Plage et à Riec sur Belon.

 

Mon évolution

Premières peintures, natures "mortes"

Plaisir de prendre son temps pour disposer les objets, choisir l'éclairage et passer des heures devant, au risque de ne pas pouvoir ensuite croquer dans la pomme ou manger les tomates!

2010-2013, natures mortes, portraits, zooms

et quelques tableaux-paysages-recherches.......

2013, "Jusqu'au bout du chemin" le tableau qui a fait des petits

J'ai commencé ce tableau dans l'autre sens. J'avais en tête un paysage de la côte sud du Finistère. mais le tableau me résistait! Je l'ai retourné et aussitôt l'inspiration est arrivée ; je l'ai alors composé très vite, lignes, couleurs, formes, sans me soucier de réalisme. Lorsque le titre m'est venu "jusqu'au bout du chemin", le tableau était lancé, il n'y avait plus qu'à faire en sorte qu'il "tienne"...

J'ai revérifié ainsi qu'il ne fallait pas s'accrocher à son idée initiale, et laisser "rêver les lignes" (Paul Klee), quitte à sacrifier des endroits que l'on aime, car ce sont souvent eux qui nous bloquent.Voir le tableau dans l'autre sens est aussi un moyen de se soustraire à la logique et de se concentrer sur le travail de peinture " des surfaces colorées dans un certain ordre assemblées' (Maurice Denis)

Il est pour moi chargé de symboles, mais chacun peut y trouver les siens....