Propos sur la gravure

Gravure ou peinture?

« L’estampe possède en soi un caractère énigmatique qui tient à sa puissance d’abstraction. Elle ne lutte pas d’émulation avec la vie. Elle la transpose dans un registre à deux notes dont les accords sont plus impérieux que les vastes ressources de la gamme colorée. Force concentrée, elle agit en profondeur. (…) Perpétuel contraste de la nuit et du jour, tirant de ce contraste même tout ascendant sur nous, elle donne à l’ombre une transparence presque sonore, à la lumière un éclat plus étrange que la lumière terrestre. (…) Non seulement elle est faite pour glorifier l’individualité de l’artiste, mais il est impossible à l’artiste de ne pas inscrire sur la planche son individualité la plus intime. »

Charles Baudelaire.

Techniques de gravure

L'aquatinte

 

 

L'aquatinte est une technique de gravure en creux qui utilise un ou plusieurs passage(s) de la matrice (en zinc ou en cuivre) dans l'acide.

 

L'encre se loge dans les creux formés par l'ajout sur la plaque de grains de colophane collés par chauffage suivi d'une ou plusieurs "morsures" dans l'acide (sulfate de cuivre). On obtient ainsi des surfaces qui vont du blanc au noir, en protégeant à chaque nouvelle morsure la zone que l'on veut conserver en l'état par du vernis.

Puis on encre en noir ou en couleur comme ici où plusieurs passages sous la presse ont été nécessaires.

 

 

Ma technique principale: pointe sèche et carborundum

 

 

 

Je creuse ma plaque de rhénalon (plexiglas) à l'aide d'une pointe sèche pour les lignes ;

j'obtiens du relief -des creux et des bosses) avec un mélange de colle , de peinture, et des apports de matériaux divers , dont le carborundum.

 

Le carborundum est une poudre abrasive  que je saupoudre sur la colle. La surface ressemble alors à du papier émeri, l'encre se loge entre les grains.

 

 

Pour la couleur, un ou plusieurs passages sous presse sont nécessaires; l'encre utilisée est de l'encre taille-douce.

 

 

 

 

Exemple de procédé simple pour la linogravure

Qu'est-ce qu'une estampe?

Une estampe est une œuvre originale, au même titre que le dessin, la peinture, la sculpture ou la photographie, conçue par un artiste et imprimée en exemplaires multiples.(sauf les monotypes)

Une estampe originale est à la fois unique, dans sa matrice, et multiple dans ses épreuves.

Cette œuvre est conçue et fabriquée par un artiste qui réalise la matrice, imprime ou fait imprimer un certain nombre d’exemplaires et qui approuve l’impression par sa signature autographe.

De la gravure sur bois que pratiquaient les artistes du XVe siècle à l’image numérique actuelle, cinq siècles ont passé et pourtant certaines manières anciennes sont pratiquées par des artistes très contemporains. 

Les multiples possibilités techniques offertes aux artistes actuels, qu’ils soient graveurs, peintres ou dessinateurs ou plus généralement plasticiens peuvent donner à leur création des possibilités infinies et ainsi nourrir et enrichir leurs expressions.

 

Quelques notions techniques

Quatre grandes familles de procédés permettent de réaliser la matrice
Toutes les gravures sont des estampes, mais toutes les estampes ne sont pas des gravures. Le terme "estampe" est donc le terme générique pour désigner une œuvre imprimée à partir d'une matrice.

La gravure en creux dite taille-douce :
burin, pointe sèche, manière noire sont réalisés avec des outils qui gravent directement la matrice (sur métal le plus souvent, cuivre, zinc, acier, mais aussi sur plexiglas, carton...). Eau-forte, aquatinte, vernis mou...  : ici, les matrices sont creusées indirectement par des procédés chimiques ou photosensibles . La matrice est encrée et essuyée afin que seuls les sillons ou surfaces gravées retiennent l'encre.

La gravure en relief dite taille d’épargne :
la xylogravure ou gravure sur bois, la linogravure, etc. L'encre est déposée à la surface des matrices, ce qui est gravé (en creux) est donc "épargné", c'est-à-dire pas encré.

Les procédés à plat :
la lithographie (dessin sur une pierre lithographique), la sérigraphie (encre à travers écrans), le pochoir, le monotype etc. Ici les impression obtenues sont des estampes mais pas des gravures car les matrices ne sont pas gravées.

Dans les procédés infographiques ou informatiques, la matrice est essentiellement numérique et l'impression combine diverses techniques traditionnelles ou informatiques. 

Souvent, les artistes contemporains mélangent entre eux tous ces procédés, on parle alors de techniques mixtes.

Encrage, essuyage,impression,nettoyage,encrage,essuyage,impression,.....

Retour à l'accueil